RSS
RSS

MEMBRE DU MOIS

RP DU MOIS

NEWSFEED
03.04.18 // petit ménage : suppression des membres inactifs de la v1. n'hésitez pas à contacter le staff pour récupérer votre compte~
26.03.18 // deuxième ouverture du forum. bienvenue sur la v2 !
27.12.16 // première ouverture du forum.
00.00.00 // ...
00.00.00 // ...
00.00.00 // ...
00.00.00 // ...
00.00.00 // ...
00.00.00 // ...

votez toutes les deux heures
- listing votes -


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Peter Lawson - You're not a nice person, are you?

 :: Personnage :: Registration :: Accepted entries Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Parallel
Messages : 52
: 175
Présentation : Carte d'identité
Peter Lawson
- This... This can't be happening... -

 
ft. Izaya Orihara - Durarara!!

 NOM ; Lawson
 PRÉNOM ; Peter
 AGE ; 20 - 27/01
 SEXE ; Masculin
 NATIONALITÉ ; Irlandaise
 SEXUALITÉ ; Hétérosexuel
 SITUATION CONJUGALE ; Célibataire
 OCCUPATION ; Étudiant en troisième année de licence scientifique (BCs) en informatique, en parallèle de ses études Peter possède un emploi à mi-temps en tant que caissier dans une épicerie aux alentours du port.
 PARTICULARITÉ ; Peter est muet, non pas qu'il ne veuille pas parler ou bien qu'il soit né sourd-muet, ce dernier est aphasique et n'est plus capable de parler. Afin de communiquer, le jeune homme se repose sur le langage des signes ou bien l'utilisation d'une application sur son téléphone portable. (Aphasie de Broca)

 POUVOIR ;
Paranoïa:
 
 NOMBRE DE MORTS ; 1
 CAUSES DES MORTS ; Tué par balle (Benelli M3 Super 90)
 
INSIDE MY MIND

Occasionnellement, je viens à douter. Douter de ma personnalité. Partageant à présent ce corps avec Peter, non, je contrôle totalement ce corps : suis-je devenu Peter Lawson ou bien suis-je Alexei Ikanov au sein du corps de ce même Peter Lawson ? Je suis confus. Après plusieurs minutes de réflexion, je me convaincs pour la énième fois. Je n'ai qu'une seule et unique personnalité, cette seconde personnalité me perturbant tant ne m'appartient pas, ce n'est qu'une représentation de ce jeune homme dont je me suis accaparé la vie, une image me hantant.

Si l'on me demandait une description sommaire de son caractère, je pourrais tout simplement le résumer en ces quelques termes : loup solitaire. En effet, Peter n'était pas une personne sociable, certes il ne refusait pas d'entretenir des relations amicales, cependant il n'essaiera pas d'entamer une conversation ou d'essayer de se lier d'amitié avec autrui. Peter se limite à un cercle d'ami restreint et se satisfait amplement dans sa solitude. Il fallait le concevoir, dès son plus jeune âge la notion d'«amitié» lui apparaissait comme étant inutile, ce qui inquiétait particulièrement ses parents. Du point de vue de la société, nous pouvons considérer cela comme étant un défaut, néanmoins Peter s'épanouissait dans sa solitude : avons-nous la possibilité de parler de défaut dans ce cas-là ? S'ajoute à cela une vie sédentaire à rester enfermé chez soi, ce n'est pas pour autant qu'il était un paresseux, bien au contraire Peter était un bourreau de travail. Il l'était d'autant plus après la mort de ses deux parents, il arrivait à jongler aisément entre ses études universitaires et son emploi à mi-temps et décrochait d'excellentes notes lors des examens. Son dévouement dans son travail est telle que cet excès de zèle lui a permis par exemple lors de sa première année en licence scientifique d'achever le programme avant la fin du premier semestre et d'entamer le programme de l'an prochain. Pourquoi avoir choisis d'entamer des études supérieures dans le domaine de l'informatique ? On pourrait émettre plusieurs hypothèses lorsque l'on connaît sa vie de l'extérieure, comme le fait que son père était autrefois un développeur informatique et qu'il serait en train de suivre les pas de son défunt père ? Non, la raison était beaucoup plus simple, Peter était tout simplement passionné par les nouvelles technologies d'où ce choix de parcours. Serais-je en train de faire l'éloge de ce jeune homme ? Attendez, vous dirais-je. Peter était une personne digne de confiance, fiable. Ces camarades aimaient venir se confier à lui ou bien demander des renseignements par rapport aux études : on pouvait compter sur Peter. Néanmoins, tenter d'exploiter ou de manipuler Peter était une façon rapide d'achever votre relation avec lui : c'est ainsi que le jeune homme avait souvent des relations éphémères et qu'il finit par avoir un groupe d'amis restreint comme cité plus haut. Bien, passons à présent à ses défauts : tout d'abord, ce mépris des relations humaines que possédait Peter avait eu pour effet de le rendre moins emphatique, il parvient encore à comprendre ce que les autres ressentent, certes, mais ce manque d'empathie obligeait Peter à réfléchir avant de prendre conscience des sentiments d'une personne en face de lui, à en chercher la cause et à agir en conséquence. Il faut ensuite souligner le fait que Peter était toujours franc et disait sincèrement ce qu'il pensait, cette franchise peut être considérée comme étant une qualité ou encore un défaut et fut à l'origine de la fin de plusieurs de ces relations. Enfin, un autre défaut que possédait le jeune homme était sa maladresse dans ses gestes ce qui résultait souvent à des assiettes et tasses brisées.

En ce qui concerne mon caractère, j'étais une personne habile, réactif et débrouillard. Il fallait le voir arriver : orphelin de naissance, j'ai pu vivre aux côtés d'une tante qui décédera à mes 11 ans : je devais donc rapidement devenir autonome et vivre par mes propres moyens, ou devrais-je dire survivre ? Je reviendrais sur mon passé un peu plus tard. Je possède un point commun avec Peter : nous sommes tous les deux solitaires. Seulement, ce qui contraste avec la personnalité de Peter était le fait que cette solitude m'avait été imposée. Je ne pouvais avoir d'occasion pour me lier d'amitié avec autrui n'ayant pas eu le luxe de pouvoir accéder à une éducation. Afin de subsister, un travail légal en tant que plongeur dans un restaurant ou agent d'entretien d'une supérette ne pouvait me convenir, il me fallait de l'argent, énormément d'argent et cela en peu de temps. C'est ainsi que je me dirigeais vers des activités illégales, je parvenais à en tirer une rémunération importante, cependant je ne jetais pas l'argent par le fenêtre : au contraire, j'étais extrêmement économe et n'utilisait exclusivement mes revenus que pour subvenir à mes besoin essentiels. Si je devais citer l'un de mes plus gros défauts, je vous dirais la mythomanie. Encore une fois, l'emploi de ce terme est un abus de langage étant donné qu'il est de l'ordre d'un trouble psychiatrique et je ne souffre d'aucune pathologie de cet ordre-là. Par ce terme, je voulais avancer le fait que je ne suis pas une personne fiable. Ma vie étant ma première priorité, si l'utilisation de coups bas et de mensonges pouvaient m'aider à m'en sortir, je n'hésiterais pas une seule seconde à en avoir recours. Ma personnalité fait encore écho à celle de Peter : tout comme lui, j'étais une personne qui travaillait énormément non pas pour mes études comme Peter mais pour survivre, toutefois nous œuvrons tous les deux pour notre avenir.

C'est ainsi, que je suis à présent le produit de ces deux caractères, il arrive parfois que je penche d'avantage vers une personnalité plutôt qu'une autre. J'ai l'impression d'être en conflit avec Peter, comme s'il essayait de reprendre le contrôle sur son corps, mais ce n'est qu'une impression résultant d'une profonde confusion : il faut se dire que je ne me suis pas encore fait à l'idée de vivre dans ce corps, de vivre cette vie qui n'était pas mienne. Je me rassure en me disant que ces troubles disparaîtront avec le temps.

 
I CHOSE THIS PATH

Pensez-vous qu'il existerait une vie après la mort ? Personnellement, si vous venez à me poser cette question je vous rirais au nez. Il fallait le concevoir, ayant passé l'intégralité de ma ville à côtoyer des toxicomanes et des alcooliques, en écoutant les absurdités que certains d'entre eux pouvaient me raconter cette idée de réincarnation me paraissait tout simplement stupide. S'ajoute à cela les légendes urbaines concernant les soi-disant individus revenus d'entre les morts dans le corps d'une autre personne : encore des âneries sorti de la bouche d'un drogué, histoires ne servant qu'à alimenter les discussions sans intérêts des ruelles délabrées de la Vieille Ville.

Je trouvais cela totalement aberrant, dénué de sens, jusqu'à ce jour. Ce jour, j'ai l'impression de le revivre. Oui, de le revivre, encore et encore, chaque fois que je m'assoupis : un véritable cauchemar. Ce jour, me paraissait banale, c'était un jour de pluie, un dimanche si ma mémoire ne me fait pas défaut. J'avais décidé de rester chez moi, un vieux taudis laissé à l'abandon que j'occupe à présent, recroquevillé dans ma couverture en patchwork. J'étais parvenu à subsister jusqu'à l'âge de 19 ans, j'en aurais eu 20 dans quelques jours si le destin me l'avait autorisé. Orphelin de naissance, je n'avais jamais connu mes parents. En effet, j'étais en train de raconter l'histoire de ma mort, alors pourquoi devrais-je débuter mon autobiographie en plein milieu de cette dernière ? Il m'est venu à l'esprit que vous ne me connaissiez pas encore, c'est pourquoi je la reprendrais un peu plus tard. C'est ainsi que je vivais aux dépens d'une tante, elle me considérait comme son fils, ayant perdu le sien dans un accident de voiture quelques années plus tôt, je servais à présent de remplaçant. Après avoir vécu jusqu'à l'âge de 11 ans à ses côtés, cette dernière décédera à la suite d'un accident vasculaire cérébrale. Devant à présent vivre de mes propres moyens, je décida de quitter l'appartement que ma tante louait pour rejoindre la Vieille Ville afin d'être plus proche de mon futur lieu de travail. Le faible revenu que pouvait m'apporter un emploi en tant que plongeur, livreur ou agent d'entretien ne me satisfaisait pas : il me fallait de l'argent rapidement, je ne pouvais pas attendre un mois entier avant de toucher mon salaire, je serais mort avant. C'est la raison pour laquelle je me suis tourné vers la vente de stupéfiants aux toxicomanes des quartiers pauvres et hostiles de la Vieille Ville. Il m'arrivait aussi de cambrioler des habitations ou bien de pratiquer le vol à la tire. Je m'étais habitué à cette vie, et j'étais parvenu à survivre jusqu'à ce jour. Revenons à présent à mon décès : c'était aux alentours de midi, j'étais en train de me préparer à manger, rien de spécial dans mes souvenirs sans doute les restes de la veille. Alors que je déjeunais en écoutant une émission de radio en fond, quelqu'un toqua soudainement à ma porte. Je me dirigeais d'un pas lent vers la porte, posait la main sur le couvercle du judas afin d'y approcher mon œil pour découvrir la personne qui se tenait de l'autre côté. J'étais surpris de ne rien voir, un simple fond noir, mes oreilles s'étaient mises à siffler bruyamment, je commençais à perdre l'équilibre. Je ne comprenais pas. Une fois au sol, je soulevais péniblement ma tête vers ma porte d'entrée : un énorme trou avait remplacé le judas, le canon d'un fusil à pompe, plus précisément un Benelli M3 Super 90, dépassait de ce même trou. J'avais une certaine connaissance sur les armes à feu. Ma vision était troublée, je tâtais mon œil gauche, il n'était plus là. La douleur que je ne ressentais pas auparavant me parvenait progressivement, du sang coulait le long de mon visage depuis cette blessure. L'individu derrière la porte d'entrée dirigea le canon de son arme à feu vers mon torse, avant même que je puisse me déplacer qu'il appuya sur la gâchette pour la deuxième fois. Ce tir m'acheva pour de bon.

« Je peux enfin me reposer en paix. » chuchotais-je.

Étrangement, j'avais la possibilité d'ouvrir les yeux. Serais-je en vie au final ? J'entrouvris doucement «mes» yeux dont les paupières étaient étonnamment trempées, je me découvris dans une pièce qui m'était totalement inconnue. J'étais sur le sol, le dos contre le pied d'un lit métallique, un téléphone dans la main droite. Alors que je m'apprêtais à balayer du regard la chambre dans laquelle je me trouvais afin de l'inspecter, soudain, un afflux de souvenirs m'était parvenu : ces souvenirs n'étaient pas les miens. «Peter Lawson» avais-je voulu prononcer à voix haute, mais aucun son ne voulait sortir de ma bouche. Je palpais mon visage à plusieurs reprises, tâtant mon œil gauche où une plaie devait se trouver : mais rien. D'un bond, je me levais sur mes jambes afin de faire face à un miroir posé sur un buffet en bois. Ce n'était pas moi, enfin, ce n'était pas mon corps. Je retirai frénétiquement mon haut afin d'examiner mon torse, où était supposé se trouver la blessure par balle qui m'avait achevé : rien. J'étais confus, je ne comprenais pas, est-ce que Alexei Ikanov l'orphelin qui tentait de survivre tant bien que mal n'était que le fruit de mon imagination ? Non, je devais l'admettre : j'étais devenu un Parallel. Un grand nombre de questions me vînt à l'esprit au point que je ne savais plus où donner de la tête. L'envie brusque d'hurler me traversa l'esprit, j'ouvris la bouche mais aucun son ne pouvait sortir de nouveau. Je me souvenais alors, enfin, j'avais à présent connaissance de la vie de ce jeune homme dont j'occupais à présent le corps. «Peter» était devenu aphasique à la suite d'un accident de la route vers l'âge de 12 ans. Le jeune homme n'était plus capable de parler et cela définitivement. Depuis ce jour, il ne pouvait plus émettre le moindre son et devait communiquer à l'aide d'une application sur son téléphone portable ou bien alors à l'aide du langage des signes qu'il apprit rapidement. J'essuyais les larmes qui coulaient sur «mes» joues, voulant connaître la raison pour laquelle «Peter» était en train de pleurer, je ramassai son téléphone et découvris qu'il venait de perdre une amie proche dans un accident de la route. Je m'assis au bord du lit, puis finis par m'allonger. Il me fallait un peu de temps pour réaliser ce qui m'était arriver.

Vous connaissez à présent comment je suis devenu un Parallel, j'ignore encore aujourd'hui quelles étaient les intentions de mon agresseur dans ma vie passé, je ne compte pas lui courir après, pour le moment. Il me faut réfléchir à comment je vais devoir vivre cette seconde vie, l'idée de faire table rase, de refaire ma vie comme bon me semble m'avait traversé l'esprit en premier, mais après réflexion je ne peux abandonner tous les efforts que «Peter» avait effectué jusqu'à présent et me devais de respecter cela. C'est ainsi que je décide de reprendre sa vie là où il l'avait laissé. Je ne cesse, même aujourd'hui, de lui adresser des excuses quant au fait de m'être involontairement accaparer de son existence.

 
   PSEUDO ; Wakun
 AGE ; 17
 DÉCOUVERTE ; Lume-chan :3
 COMMENTAIRE ; J'ai tellement hâte de recommencer le RP *^*
 CODE ; Validé par Myl ~
 BLABLA ; Merci d'avoir pris le temps de lire ma fiche !
Lun 2 Avr - 18:48
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://damnation-rpg.forumactif.org
Jackagirl
Messages : 79
: 218
VALIDATION ROYALE

AAAAAAAAAAALORS. Oui du coup tu es validé direct, parce que tout est complet et tout est bien raccord rien à redire ~
Deux trois fautes, mais on en fait tous haha - moi la première bruh -
J'ai hâte de voir ton personnage inrp, pi contente que t'ai rappliqué hehe Clapdance


Bravooooo ! ♥️ Tu mérites actuellement tes cookies de bienvenue et ton baptême de paillettes.
Nous avons l'immense honneur de t'annoncer que ta superbe présentation a été validée par l'équipe, et que tu possèdes ainsi le droit de recenser ton avatar dans le bottin des avatars et ton pouvoir dans le bottin des pouvoirs pour enfin pouvoir jouer~ Tu peux également publier ta fiche de relation et demande de rp dans les relations.
Now go to play you little smurf ! Dance
Lun 2 Avr - 20:24
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Glitch suprême
Messages : 91
: 228
Bonsoir je passe après la validation parce que je fais des coups d'états contre l'autorité, et du coup bienvenue ! ♥️

_________________

h e r o i n e
uc.
Lun 2 Avr - 20:45
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damnation :: Personnage :: Registration :: Accepted entries-
Sauter vers: