RSS
RSS
0 3
0 4
0 4
28.05.18 // mise à jour : installation du design 3 et inscriptions pour le premier event "Fête des Fleurs"
02.05.18 // préparation de petites surprises !! ♥
03.04.18 // petit ménage : suppression des membres inactifs de la v1. n'hésitez pas à contacter le staff pour récupérer votre compte~
26.03.18 // deuxième ouverture du forum. bienvenue sur la v2 !
27.12.16 // première ouverture du forum.
00.00.00 // ...







votez toutes les deux heures
♥ listing des votes ♥

Partagez|

La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine

Myl
Jackagirl
avatar
Messages : 105
: 270
La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Sam 31 Mar - 14:10

La mort s'est perdue dans ta beauté

Laura Récière. Denis Brogniart. Dylan-

Ah bordel, comme si ça servait à quelque chose à part me donner envie de crever.

Son nom n'y était pas. Il n'y était jamais, peu importe combien de fois tu venais, peu importe le nombre de pierres tu vérifiais. C'est comme si elle n'avait jamais existé. Comme si tu n'avais fait que tout imaginer. Elle n'apparaissait nulle part.
Tu avais essayé d'aller chez elle, ses parents n'y étaient plus. En un clin d’œil, là aussi, son nom n'y était plus. Même ses parents avaient disparus. Tu espérais tant ne jamais voir son nom ici, dans ce cimetière, mais tu ne supportais pas de ne point savoir ce qu'elle était devenue. L'ignorance te rendait folle, pathétique. Elle était ton plus gros point faible. Ta plus grande faiblesse. Ta plus grande force.
Tu ne savais même plus depuis combien de temps tu étais là. Arpentant cet endroit lugubre, l'inspectant dans son entièreté.

Mais que pouvais-tu faire de plus, après tout ? La chercher dans toute la ville n'avait aucun sens, tu ne la retrouverais jamais, les chances sont bien trop minces. Si elle s'était réincarnée, elle ne ressemblait même plus à celle que tu avais connue, comment la reconnaître alors. Même réincarnée, son ancien corps devraient bien être quelque part. Enterré. Mais lui non plus, tu ne le trouvais pas. Toi qui l'avais regardé si longtemps de loin, trop peu de près, maintenant plus du tout. Tu étais folle d'un fantôme.
Tu ne voulais pas non plus repartir, n'ayant rien à faire de ta journée. Tu t’assois donc par terre, en tailleur. Regardant le ciel, ne sachant pas vraiment ce que tu voulais y voir.

La mort s'est perdue dans ta beauté, s'il faut.



Voir le profil de l'utilisateur
Heroine Moris
Glitch suprême
avatar
Messages : 110
: 257
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Sam 31 Mar - 18:52


La mort s'est perdue dans ta beauté
━ heroine △ myl
Elle trottinait joyeusement, secouant un sac plastique où était estampé le logo d'une petite supérette du coin. C'était samedi matin, le jour qu'elle avait choisi pour une raison ou une autre, où elle descendait dans la vieille ville de Breithe pour nourrir les chats du cimetière. En se baladant dans la zone, elle avait réalisé qu'un groupe de chats errants avait élu domaine à cet endroit, et qu'ils s'étaient assez attachés à elle pour toutes les fois où elle était venue prendre soin d'eux dans son autre vie ; c'était un des rares rituels qu'elle avait gardé de celle-ci, d'ailleurs.

Aussi vite avait-elle posé un pied dans le cimetière, qu'elle entendait déjà les miaulements et petit pas qui la suivaient. Elle se retourna et les nargua, accélérant le pas pour faire la course avec eux, mais se fit vite devancer. Très vite encerclée par une quinzaine de chats qui ne tardèrent pas à lui miauler dessus puisqu'elle ne s'occupait pas d'eux, elle se sentait dans son élément ; bien plus qu'au milieu des autres humains. Heroine s'accroupit, les caressa un à un comme pour les saluer individuellement, quand ce petit manège fût fini, elle commença à fouiller dans le sac plastique. Tous les chats s'étaient arrêtés, attendant patiemment, certains s'étant assis et observant chacun de ses mouvements. Alors que sa main farfouillait à la recherche d'une boîte de nourriture, elle en sortit une, puis deux, puis trois, puis une dizaine. Il y en aurait bien assez.
Les chats s'impatientaient, et commençaient à être un peu trop turbulents, Heroine s'empressa donc de répartir les pâtées dans des petits bols et s'assit sur un caveau en attendant que son petit groupe consomme leur repas. Elle appuya sa tête sur sa main, soupirant. Personne ne venait ici en temps normal, alors personne ne devrait venir lui prendre le chou sur le respect des morts, tout ça.

Mais soudain, quelque chose attira son attention, un mouvement sur sa droite. Elle n'avait pas vraiment fait attention, mais il y avait quelqu'un ici en même temps qu'elle - elle qui se réjouissait que personne ne lui ferait la leçon, elle était déçue et se préparait encore à se faire sermonner. Dans tous les cas, cette visiblement jeune femme venait de s'assoir en tailleur en plein milieu du chemin entre les tombes, l'air résigné. Les fois où elle voyait des gens venir se recueillir, ils ne se comportaient pas comme ça. Heroine l'observa de loin un moment, puis quand elle se décida à aller investiguer, un chat blanc aux taches rousses se frotta à sa jambe en ronronnant - et elle ne put naturellement pas se retenir de le grattouiller.
Quand elle releva la tête, la fille n'avait pas bougé. Elle n'avait pas grand chose à perdre, alors Heroine décida qu'elle irait la voir, et se dressa sur ses jambes pour épousseter sa jupe. Ses pas étaient suivis par un autre son de pas, plus petits, et quand elle se retournait, le même chat blanc et roux trottinait dans ses traces.
Elle s'arrêta à coté de la fille, silencieuse. Elle n'avait pas calculé jusqu'ici ce qu'elle allait faire. Oh oh. Le chat se faufila entre ses jambes, ronronnant, alors Heroine glissa ses mains sous ses pattes avant et le souleva devant l'inconnue. Il ronronnait toujours, et miaula en arrivant au niveau de son visage.
" Meow. "
Elle imita le petit être entre ses mains, regardant la jeune fille aux cheveux bleus, et espérant lui amener un peu de bonne humeur dans son comportement un peu étrange. Il continuait de ronronner et de pétrir l'air avec ses minuscules pattes, et Heroine lui fit un grand sourire. Deux gens contents de la voir ne pouvaient que lui remonter le moral.

Spoiler:
 

_________________


H E R O I N E
collapsing upon myself, the light burned out so very long ago - so long ago.It's plain to see ; so watch as I spiral down, collide and crash into the broken world.
Voir le profil de l'utilisateur
Myl
Jackagirl
avatar
Messages : 105
: 270
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Dim 1 Avr - 13:13

La mort s'est perdue dans ta beauté

Après t'être assise, tu n'avais fait que regarder le ciel. Ne faisant pas attention à ce qui t'entourait. Tu pensais, pensais encore, pensais toujours. A la même personne, à ce même destin, foutu destin. À ces même morts, à ces mêmes souvenirs.
Tentant de te changer un peu les idées, tu essayas de trouver des formes aux nuages. Un ressemblait à un croissant, un autre à une sirène. Et puis un autre à un chat.
Des pas. Tu te tournas en direction de ceux-ci, avec un petit sursaut lorsque tu les vis. Tu avais mis du temps apparemment à entendre leurs présences, ils étaient déjà juste devant toi. Une fille aux cheveux blanc, longs, avec un chat à ses pieds. Blanc lui aussi, avec des taches rousses. Elle le souleva, jusqu'à ce qu'il soit juste en face de ton visage, ronronnant. Tu ne comprenais pas trop ce qu'il se passait.

❝ ━ Meow. ❞

.. Meow ? Tu avais un air perdu, tout en regardant la fille qui venait de te miauler dans les yeux, cherchant une explication. Puis, un petit rire t'échappa. Tu ne savais pas pourquoi elle avait fait ça, mais elle avait pas l'air méchante, elle avait même l'air plutôt drôle, gentille.

❝ ━ Meow ! ❞

Te prenant au jeu avec un sourire, tu lui lanças un miaulement, un peu plus fort que le sien. Curieuse de voir ce qu'elle faisait avant de venir te voir, tu te levas. Peut-être ne faisait-elle rien, mais tu étais curieuse. Sans prendre le temps de lui dire quoi que ce soit d'autre, tu lui rendis son grand sourire tout en te levant, papouillant le chat au passage, qui avait vraiment l'air d'apprécier tout l'amour qu'il recevait. Une fois levée, tu fronças les sourcils, essayant de mieux voir ce que tu croyais voir. Non pas un chat, non pas deux, non pas trois, mais bien une quinzaine qui se montaient dessus pour attraper ce qu'ils pouvaient manger tout en ronronnant. C'était elle qui les avait nourris ? Tu étais surprise de voir autant de chat à la fois dans le cimetière, réunis. Toi qui venais souvent, tu en voyais toujours un ou deux, mais jamais plus. Peut-être leur faisais-tu peur ? Les chats pouvaient-ils sentir que tu n'étais pas normale ? Qui sait. Enfin, pas non plus besoin de partir très loin, il faut dire que malgré tes efforts, tu n'avais pas non plus un visage très ouvert.
Tu marchas gaiement, en tout cas plus qu'avant, vers la masse de chats. Ils étaient mignons.
La fille étant toujours avec toi, tu lui souris une nouvelle fois, plus naturellement cette fois.

❝ ━ D'autres t'auraient sûrement engueulés pour ça, tu sais. Heureusement que je suis pas comme ça. ❞

Sur ces mots, tu te baissas alors pour papouiller de nouveau le chat blanc, qui avait l'air de préférer des caresses à manger.



Voir le profil de l'utilisateur
Heroine Moris
Glitch suprême
avatar
Messages : 110
: 257
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Lun 2 Avr - 1:16


La mort s'est perdue dans ta beauté
━ heroine △ myl
Contente de voir qu'elle avait changé les idées de l'inconnue, elle trottina gaiement derrière elle, le chat toujours dans ses bras. La petite boule de poils montra aussi son contentement en donnant un petit coup de tête ronronnant contre le bras d'Heroine, toute sourire. C'était un attroupement, une montagne de félins en furie qui miaulaient comme une émeute en manifestation. Dix bols pour quinze chats, un massacre. Tous empilés les uns sur les autres, à chercher l'endroit où ils pourraient obtenir le plus de nourriture ; le petit chat roux et blanc s'était replié entre les pieds d'Heroine, loin de la tornade de poils et de griffes qui se tramait devant lui.

Elle était mignonne quand elle n'avait pas l'air morte à l'intérieur, comme il y a moins de deux minutes. Ca faisait plaisir à Heroine que quelqu'un contemple son empire félin, et en plus de ça en soit tout ébloui, surtout avec un sourire comme celui-là. Elle était satisfaite d'elle-même.
Elle tourna la tête vers l'inconnue, repoussant une mèche blanche derrière son oreille alors qu'elle penchait la tête d'un air curieux. Elle fronça un sourcil, n'ayant écouté que la moitié de la phrase, et pointa du doigt la boule de poil à ses pieds. Comme pour encore plus appuyer ses mots, la dite boule de poil miaula de nouveau de sa petite voix.
" Tu veux dire que des gens auraient vraiment repoussé ça ? "
Heroine fit la moue, regardant l'auteur du petit bruit adorable, qui répéta au cas où on ne l'aurait pas entendu son miaulement. Elle s'accroupit, grattouillant sa tête entre ses oreilles alors qu'il fermait les yeux, visiblement satisfait.
" Enfin.. peut être des gens qui aiment pas les chats..  mais ils sont bizarres. "
Il n'était pas question de penser au fait qu'elle avait dérangé quelqu'un en plein deuil dans un cimetière, les chats étaient plus importants. A vrai dire, elle y avait pensé en arrivant certes, mais l'idée ne lui était même pas revenue à l'esprit.
Ses genoux commençaient à piquer à force d'être appuyée dessus, et elle savait très bien que dans les cinq minutes le petit chat allait quémander son habituelle sieste de toute façon. Du coup, Heroine se laissa tomber en arrière et s'assit dans le gravier de l'allée, le chat se tournant vers elle en sursaut.
Sans hésiter, il sauta sur l'occasion et se faufila entre ses bras pour se coucher entre ses genoux, alors qu'Heroine venait tout juste de les croiser.
" Je l'ai appelé crevette. Il est tout petit, roux, et personne ne l'aime. Mais moi je l'aime bien. Petite crevette... "
Elle ricana bêtement en imaginant le petit chat roulé en boule en crevette, comme à quasi chaque fois qu'elle se rappelait du nom qu'elle lui avait donné. Puis elle lui pressa le nez avec le bout de son doigt, imitant le petit "boop" qu'elle entendant dans sa tête à chaque fois qu'elle le faisait.

_________________


H E R O I N E
collapsing upon myself, the light burned out so very long ago - so long ago.It's plain to see ; so watch as I spiral down, collide and crash into the broken world.
Voir le profil de l'utilisateur
Myl
Jackagirl
avatar
Messages : 105
: 270
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Lun 2 Avr - 23:41

La mort s'est perdue dans ta beauté

C'est pas faux en même temps, qui n'aime pas les chats ? Bon en vrai, pas mal de monde, mais comme elle dit, ils sont bizarres. Pire, ils sont stupides. Qui n'aimerait pas une petite boule toute douce, toute mignonne ? Elle fait chier des fois mais elle fait des câlin cette boule, et puis encore une fois elle était mignonne, ce qui est loin d'être le cas de tout les humains. Bref, toi aussi, tu aimais les chats. Les voir se chamailler pour avoir leurs doses de croquettes comme ça te donnait le sourire, les voir manger te donner le sourire, voir la jeune femme papouiller un chat sur ses genoux te donnait le sourire. Il ne s'était pas fait prier pour bondir sur ses genoux alors que toi-même tu le caressais aussi, il devait avoir son petit rituel.
Ils te donnaient faim.

J'avais pas acheté un truc moi ?

Fouillant dans ton petit sac à dos que tu traînais partout avec toi, tu en sortis des barres chocolatées. Tu avais la chance de pouvoir manger pas mal de choses, grasses ou pas, sucrées ou pas, sans vraiment prendre de poids. Tu en profitais souvent pour acheter ce genre de barres, mais aussi des chips, des boissons en tout genre. Il faut dire que pour ça, tu te laissais aller. Mais en même temps, à quoi bon se retenir ?
En regardant la jeune femme à côté de toi, tu te sentis d'humeur généreuse et amicale, en sortant une autre pour lui tendre. Espérant cette fois, que tu ne te rappelleras pas d'aujourd'hui comme un échec en terme de sociabilisation.

❝ ━ Tiens, t'en veux ? C'est pas mal sucré mais, on a qu'une vie, après tout. ❞

Pourquoi cette petite remarque ? Tu ne le savais même pas toi-même. Tu penses juste que tu aimes bien cette utopie. Ce rêve, qu'une fois mort tout est fini. Douleur, tristesse, amour, joie. Plus rien. Enfin, l'ambiance était plus agréable que ça, tu n'avais pas envie de penser à de mauvaises choses. Au contraire, au final tu t'étais retrouvée à rire de ta petite remarque, ironiquement.
Crevette ? Un nouveau rire t'échappa. Un peu plus long celui-ci. Tu la trouvais marrante, celle-là.

❝ ━ T'es drôle, gentille avec les chats, de plus on devrait te voir de loin avec tes cheveux, pourtant je viens souvent et je ne t'ai jamais vue. ❞

Bien sûr tu ne posais pas directement la question, et tu avais pu paraître bizarre à dire les choses comme ça, mais tu demandais indirectement comment cela se faisait que tu ne l'avais pas croisée au cimetière plus tôt.

❝ ━ Et les autres, tu les as nommés ? ❞



Voir le profil de l'utilisateur
Heroine Moris
Glitch suprême
avatar
Messages : 110
: 257
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Mer 4 Avr - 1:53


La mort s'est perdue dans ta beauté
━ heroine △ myl
Son radar à sucrerie venait de sonner, et elle tourna la tête en un éclair dans la direction détectée. Le bruit de l'emballage de barre chocolatée avait réveillé son instinct, qui suivit attentivement les mouvements de la jeune fille plus trop morose, mais elle restait discrète. Heroine avait retenu que si elle niait avoir remarqué quelque chose, on lui montrerait ; peut être qu'elle la nourrirait si miss-grandes-idées faisait semblant de ne rien avoir senti - ni parfum délicieux, ni bruit caractéristique.
Et elle était là, son opportunité durement acquise par l’abstention, et Heroine la saisit fièrement entre ses doigts tremblants. Elle ferma les yeux quelques secondes, priant aux dieux du chocolat pour les remercier de ce cadeau, et déchira l'emballage pour fourrer la barre dans sa bouche. Déjà que réfléchir n'était pas sa spécialité, son attention était grandement fixée sur le goût sucré et gras du chocolat sur sa langue, et écouter ce que disait sa compagne de discussion du jour n'était pas du tout une priorité. Elle avait vaguement entendu quelque chose à propos de vivre qu'une fois, et elle ne se dit pas que faire une remarque sur ce sujet serait une mauvaise idée.
" Ça dépend, y en a qui respawn. Surtout les mobs, mais des fois toi aussi tu peux. "
Environ trois secondes après, Heroine se dit que c'était sûrement une mauvaise idée de faire référence aux Parallels et Diakoptis en présence d'une parfaite inconnue dans un cimetière ; mais les trois secondes d'après, le temps d'énoncer sa pensée, elle avait déjà oublié de quoi il était question.
Son rire était mignon, c'était un peu trop distrayant pour qu'Heroine devine ce qui la faisait rire tout de suite. Elle se rappela de Crevette et rit à son tour, se disant que c'était sûrement ça qui était si drôle. Elle essuya les quelques larmes qui avaient perlé à ses yeux.
" Peut être que je me cache des vilains gens qui n'aiment pas les chats, et que je m'assoie sur les caveaux pour donner à manger aux mêmes chats ? "
Un éclat de rire perça dans sa gorge. Elle venait de se rappeler de cette petite mamie qui était venue lui hurler dessus avec son déambulateur et sa petite voix, principalement parce qu'elle squattait le cimetière avec son gang de chats, mais également parce que son propre chat avait rejoint la meute et ne voulait plus rentrer à la maison. Apparemment, il s'appelait Minou - mais c'était clairement moche, du coup Heroine l'appelait pillule, parce qu'il lui rappelait la mamie enragée qui devait sûrement vivre de cinquante types de pillules différentes. Et aussi parce que ce mot était drôle. Surtout ça en fait.
Elle pointa les chats un à un, et sans hésitation, énuméra leurs noms les uns après les autres.
" Il y a Crevette... puis Brownie, Cookie, Oreo, Pudding, Luci, Ramen, Taco, Shiro, Palette, Tomate, Pillule, Mimi, Orage, Pierre, et l'énorme Wolwerine aux griffes de la mort. Ewagm pour abréger. Ou juste Gros. "
Elle pointa finalement à un chat énorme, gros et gris, s'arrêtant dans son léchage de ventre pour regarder sa maîtresse d'adoption. Il lança un regard à l'inconnue, miaula bruyamment, et retourna à ses occupations. C'était le boss final.
Heroine rebrancha son cerveau l'espace d'une seconde, revenant sur sa réplique de deux minutes plus tôt, et se rendit compte qu'elle non plus, elle n'avait jamais vu cette tête bleue par ici. Non, peut importe comment elle essayait de se rappeler, la seule tête bleue dont elle se souvenait était un de ses personnages sur Warcraft.
" Eh, mais moi non plus je t'ai jamais vue ici en fait. Pas que je pense que tu passes ta vie au cimetière, c'est plus moi ça. " Elle marqua une pause, haussant un sourcil et regardant le ciel. " Je crois. "
Elle n'y réfléchissait pas trop, mais effectivement, elle passait pas mal de temps au milieu des morts - bien plus qu'auprès des vivants, à part les chats. Elle s'était réincarnée, volant le corps de quelqu'un d'autre en mourant elle-même, en se donnant la mort, égoïstement. Ce petit passage de réflexion logique la fit totalement buger, et elle regarda dans le vide pendant quelques secondes. Heroine revint à elle, réfléchissant à nouveau à des choses moins profondes et plus utiles à la situation.
" T'es qui en fait ? "
Après avoir posé la question, ça sonnait sûrement mal, mais elle n'arrivait pas à décider pourquoi. Du coup, elle ne rajouta rien, se disant que son interlocutrice serait sûrement assez intelligente pour comprendre ce qu'elle voulait dire. Ces quelques secondes de vide avaient totalement déréglé Heroine, qui ne tournait plus trop rond dans ses raisonnements déjà bancals.

CECI EST UN PAVE? NON C'EST UN MUR, COMO ESTAS EL MEXICO

_________________


H E R O I N E
collapsing upon myself, the light burned out so very long ago - so long ago.It's plain to see ; so watch as I spiral down, collide and crash into the broken world.
Voir le profil de l'utilisateur
Myl
Jackagirl
avatar
Messages : 105
: 270
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Mar 10 Avr - 21:40

La mort s'est perdue dans ta beauté

Elle semblait heureuse que tu lui ais donné une barre chocolatée, même peut-être un peu trop. Elle l'englouti d'un coup, sans crier gare, en même temps il n'y avait pas de gares à l'horizon, mais tout de même. Elle devait avoir sacrément faim ou être complètement folle de chocolat, pour manger ton petit cadeau si vite. Enfin, le but était d'être gentille, de faire plaisir, là c'était bien réussi, sans aucun doutes. Peut-être allais-tu lui proposer de faire un tour après cette petite visite au cimetière terminée. Après tout tu n'avais pas vraiment d'amis, elle avait l'air cool, et puis tu avais encore un peu d'argent à mettre dans du chocolat alors, pourquoi pas ?
Tu fis semblant de rien, continuant de manger ta barre petit à petit, l'esprit commençant lentement à trop réfléchir. C'était peut-être une coïncidence, peut-être avait-elle juste entendue les rumeurs, mais c'était louche, comme phrase, ça portait à confusion. Enfin la tienne aussi tu me diras, donc bon. Ça pour s'amuser, elle avait bien l'air de s'amuser, ce qui étais contagieux d'ailleurs, puisque tu la regardais avec un air amusé.

Cette fois, tu t'arrêtas net. Sérieusement, elle connaissait tous leurs noms, par cœur ? Elle savait même différencier ceux qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau ? Et puis c'était quoi ces noms de la mort qui tue pour certains ?

❝ ━ Jipépé t'es sérieuse ? Je l'aime bien, le gros. ❞

En même temps un chat c'est plus drôle quand c'est gros. Toujours plus gros.
Elle avait l'air dans les vapes, mais sa question était justifiée, tu lui avais dis la même chose, c'était normal qu'elle s'exprime aussi sur le sujet.
Tu lui répondis donc simplement que tu venais toutes les semaines, mais que tu te faisais discrète, tout en la regardant. Allait-elle bien ? Ah, apparemment oui, puisqu'elle venait de te poser une autre question.

❝ ━ Ben euh, une fille. Normale. Je suppose. Personne en particulier. ❞

Soudain, un cri. Enfin, un vieux cri. Un cri faible, dégueulasse sur les bords, qui donnait l'impression que la personne qui criait était malade. C'était une vielle, très vielle en fait, avec un déambulateur qui arrivait lentement vers toi. Enfin vers vous. Elle criait que cette fille l'avait volée, qu'elle était immature, et.. Qu'elle la détestait. En espagnol. Va savoir pourquoi.

❝ ━ Euh.. Tu la connais celle-là ? ❞



Voir le profil de l'utilisateur
Heroine Moris
Glitch suprême
avatar
Messages : 110
: 257
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Lun 7 Mai - 2:52


La mort s'est perdue dans ta beauté
━ heroine △ myl
Une fille normale, personne en particulier. La voilà bien tombée, elle, l'ange, avec une basse humaine ; même si elle sentait que quelque chose n'était pas en face, pas parfait, et la poussait à se questionner. L'Heroine consciente ne le percevait pas, mais ce qui restait à l'intérieur de ses tripes lui hurlait que la fille en sa compagnie, papouillant ses chats d'adoption, n'était pas d'une existence anodine. Elle mentait, comme l'ange aux cheveux d'ivoire. Elle protégeait un secret que personne ne devait divulguer - mais encore eut-il fallut qu'Heroine comprenne pour le deviner.

Un cri, enfin plutôt un grincement sale arrachant les tympans de toute existence dans les deux kilomètres autour - en comptant les esprits et et fantômes - tant il faisait pitié, retentit soudainement. Même en y réfléchissant, Heroine ne savait pas si son cerveau refusait ce son parce qu'il était désagréable ou parce qu'il était traduisible de l'espagnol. Et puis, oui, même en y réfléchissant, les seules choses auxquelles elle pouvaient penser étaient "Tacos. Fajitas. Burito. " et " Comple años feliz.", répétés en boucle dans sa tête jusqu'à ce que la voix de sa compagne de la journée la ramène un peu sur terre.
Pas trop sûre de comment répondre à la question, car même si elle ne comprenait toujours pas vraiment pourquoi cette vielle peau venait lui chercher des noises une fois sur deux quand elle venait nourrir les chats, surtout le sien, elle identifia quand même de qui cet accent ibérique suave et délicieux émanait.

" Oh, c'est madame Gomez. Je crois. "

C'est vrai que bon, vu le nombre de rides multipliées par sa taille qui ne grandissait pas dans son champ de vision tant elle avançait lentement, Heroine pouvait avoir ses doutes. La fois où elle l'avait retenue pendant vingt minutes pour lui répéter en boucle que, je cite, "Dios mios tu as pas honte d'être irrespectueuse de la muerte comme ça, tu penses moins au malheur de la gente que a el de los gatos", et même si elle n'avait compris que la moitié - étrangement, pas forcément la partie en français -, la pseudo-délinquante avait enregistré que devoir se tartiner la mamie était plus chiant qu'une partie de rami.

" On devrait s'en aller. Pas qu'elle va nous bouffer, mais je veux pas me décomposer en fajitas pour la quinzième fois. "

Heroine se releva, époussetant sa jupe en regardant la vielle beau de loin. Elle n'arriverait que dans cinq minutes vu qu'elle n'avait pas l'air d'être championne de cent mètres déambulateur, mais elle avait aussi l'air d'avoir trouvé le bouton du volume sonore. Sans doute pour compenser son sonotone qui fonctionne mal. La dramatique voleuse poussa un soupir, ayant le temps cependant de regrouper les gamelles dans son sac en plastique après les avoir vidés au milieu d'un autre trou noir fait de chats, et de déposer une caresse sur la tête de chacun d'eux. Elle ne prit pas vraiment la peine de vérifier que l'inconnue la suivait - à vrai dire, elle l'avait oubliée - et s'engagea vers l'entrée du cimetière, l'autre étant trop loin, passant à coté de l'hystérique hispanique sans même faire attention à son existence, comme si elle l'avait elle aussi oubliée. Enfin oui, elle l'avait aussi oubliée.

Passant le portillon entrouvert du lieu censé être silencieux, mais où résonnait des cris en espagnol et une cacophonie de miaulements, Heroine poussa un nouveau soupir qui se transforma en bâillement et qui lui fit peur, provoquant un hoquet. Trop d'émotions. Pour finir, elle étira son dos dans un craquement lugubre et se décida à aller traîner dans un endroit sans momie espagnole pour lui coller aux basiques. Elle allait se lancer sur son chemin, mais se rappela miraculeusement de la fille qui était avec elle même pas cinq minutes plus tôt, se retourna et sursauta en voyant qu'elle était toujours là. Aucune raison de sursauter vraiment, à part un petit problème de stupidité.


Spoiler:
 

_________________


H E R O I N E
collapsing upon myself, the light burned out so very long ago - so long ago.It's plain to see ; so watch as I spiral down, collide and crash into the broken world.
Voir le profil de l'utilisateur
Myl
Jackagirl
avatar
Messages : 105
: 270
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Jeu 10 Mai - 22:31

La mort s'est perdue dans ta beauté

❝ ━ Oh, c'est madame Gomez. Je crois. ❞

Madame.. Gomez ? C'était pas franchement plaisant comme nom. Comment ça on ne juge pas le nom ou le prénom des gens ? Pas ton problème. Avançait-elle, au moins ? Sûrement, mais sa voix restait toujours aussi lointaine. Une grimace apparue sur ton visage, elle allait vraiment venir faire chier parce que vous nourrissez des chats ? Elle s'ennuie tant que ça dans sa vie ? Apparemment, oui. Vu comment en parlait la jeune fille en tout cas, ouais. Elle semblait s'apprêter à partir, tu ne savais pas si tu étais sensée la suivre, mais tu le fit quand même, un petit rire en regardant tout les chats se regrouper en un seul point pour manger le plus de croquettes possibles. La voyant tous les caresser un par un avant de partir, tu en caressas certains au passage pour ne pas être à la traîne. Elle marchait vite mine de rien. Il faut dire que tu marcherais vite en sens inverse aussi si tu connais quelqu'un qui parle espagnol. Elle ne parlait pas, tu ne savais pas trop si tu devais parler. Peut-être que tu te posais trop de questions en fait. Soudain elle sursauta, comme si tu lui avais fait peur. Tu ne pouvais pas vraiment t'empêcher de la juger à ce moment-là.
Comme le chat. Oui, le chat. Tu ne savais plus son prénom, mais tu fus surprise de voir qu'un des chats vous avez suivi, tandis que les autres étaient toujours en train de manger, loin de craindre la vielle espagnole, toujours en train de beugler on ne sait trop quoi.

❝ ━ Il te suit d'habitudes ? ❞

N'attendant pas sa réponse, tu le portas pour le poser au plus près du portail, voir s'il allait se précipiter une nouvelle fois vers le manger qui serait bientôt inexistant, ou s'il allait revenir vers vous. Comme quoi, il avait pas faim apparemment. Il revint, tout content en se dandinant, se frotter à tes jambes, tout en ronronnant. Tu ne t'en plaignais pas, tu avais le sourire même, tu le trouvais mignon, mais tu ne savais pas vraiment quoi faire.
Regardant de nouveau celle qui était toujours à côté de toi, tu avais un air intrigué.

❝ ━ Tu t'appelles comment, en fait ? ❞




_________________


Sign by Eri ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Heroine Moris
Glitch suprême
avatar
Messages : 110
: 257
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine Sam 26 Mai - 1:41


La mort s'est perdue dans ta beauté
━ heroine △ myl

Le regard vide, fixe, comme figé dans la pierre.
Elle ne bougeait plus, si bien qu'on aurait pu croire qu'elle s'était arrêtée de respirer, et une aura sinistre enveloppait sa présence. Ses yeux dorés, plantés dans ceux de l'immortelle inavouée, avaient un reflet vif et presque aveuglant d'une divine lumière -
pourtant baignant dans les ombres.
Le petit chat qui les avaient suivies, réclamant de se loger dans ses bras, venait de se loger entre ses chevilles et y mettait des petits coup de museau ; poussant des miaulements assez forts pour couvrir les beuglements de la vieille espagnole dans le cimetière. Un bruit sourd résonnait dans la tête d'Heroine, comme un bourdonnement interrompu, un echo grave avec lequel les cris incessants de la créature à ses pieds se mélangeaient et brouillait sa vision, dont les coins tournaient peu à peu au noir. Tout lui semblait si sombre. Elle se faisait empoigner par les ombres.

Heroine, statue de pierre, fût libérée soudainement de ses hallucinations.
Glissant une main sous le ventre du chat roux et blanc, l'autre sous le bas de son dos, elle le tint comme triomphante ; exposant son bidou tacheté et ses patounes posées sur la peau noire brûlée. La petite créature, toute heureuse d'avoir enfin de l'attention, se mit à ronronner et à pétrir de ses minuscules rasoirs le bras insensible de l'ange blanc.

" Pudding. "

Elle marqua une pause, son expression vide s'étant figée quand elle avait laissé son regard tomber sur le côté. Le silence fit vite comblé par un roucoulement du dit Pudding, qui malgré qu'il soit bien heureux qu'on s'occupe et parle de lui, était sûrement en train de lui rappeler que là n'était pas la question. Alors réalisant au bout de quelques - longues - secondes son erreur, Heroine se mit à hocher lentement la tête en inspirant suspicieusement, plissant un peu les yeux, comme si quelque chose clochait ; non, non, elle reprit soudainement ses esprits.

" Oh. Oh.. Heroine. "

Un sourire tout radieux et innocent étira sa face d'ange, dissipant la noirceur qui avait alourdi ses épaules quelques instants plus tôt - ou presque. Elle était toujours là, cachée dans un coin, attendant de refaire surface pour mieux frapper. La noirceur non pas dans les ombres, mais dans le coeur d'Heroine.
Elle fit deux ou trois pas en avant pour réduire sa distance avec l'inconnue, lui refourguant le chat directement dans les mains - ce qui n'avait d'ailleurs pas l'air de lui déplaire, même si un miaulement interrogé faillit l'interrompre dans ses actions - et une fois ces mêmes mains noires libérées, elle put les fourrer dans le sac en plastique et essuyer le fond d'une boîte de pâté avec son doigt pour le présenter au terrible prédateur - ce qui ne lui déplaisait pour le coup pas du tout.
L'air concentré sur ses activités, la voix d'Heroine ne se fit pas aussi forte que d'habitude et presque dissipée, comme pour ne pas effrayer le chat si grandement occupé.

" Et toi, comment tu t'appelles ? "

Une fois que la petite créature eu fini, et que son doigt fût léché en long en large et en travers pour qu'il ne reste aucune trace de nourriture, Heroine essuya négligemment sa main sur son haut et déposa une caresse sur la tête douce et ronronnante du chaton roux. Alors qu'elle allait faire demi tour et déposer le sac dans une poubelle, puis se rappela qu'il y avait des choses qu'elle n'avait pas besoin de jeter dans ce même sac, l'ange blanc avait déjà fait trois pas dans un sens, puis dans l'autre, et se rendit ensuite compte qu'elle avait oublié une question. Faisant mine d'être organisée, elle se retourna à nouveau vers sa compagne du jour et leva son doigt en guise de réflexion - même doigt qui s'avachit stupidement en se rendant compte que montrer du doigt c'est mal et qu'elle n'avait pas besoin de ce doigt dans un premier temps.

" C'est le plus petit alors des fois il me suit, oui. Il me prend pour sa maman peut être ? "

A quoi le premier intéressé répondit d'un miaulement, poussant Heroine à dérober Pudding des bras à qui elle l'avait confié quelques instants plus tôt pour l'enlacer et le grattouiller joyeusement. Puis, un miaulement d'un autre timbre retentit depuis le cimetière, et jetant ses oreilles en avant, Pudding plein de poils bondit hors des bras de sa mère adoptive. Il lui adressa poliment un petit roucoulement d'au revoir, puis s'en alla en trottinant pour rejoindre sa horde féline.
Ca lui arracha un sourire et un petit rire, et pour une fois qu'elle était mignonne et avait l'air normale, un ronronnement bruyant arracha son ventre. Pas un ronronnement, un hurlement. Son estomac hurlait famine. L'air ahuri et fuyant, Heroine regardait tour à tour le vide et la fille, ne sachant trop comment justifier cette fringale de neuf heures et quart.

" J'ai faim. "

Au final, il n'y avait aucun intérêt à nier. Mais ses yeux roulèrent sur le coté une nouvelle fois, se rappelant que pourtant on l'avait nourrie il y a à peine cinq minutes, et elle se maudit d'être un estomac à pattes.

" Tu veux manger avec moi ?? "

C'était un peu son seul échappatoire, vu qu'elle n'avait rien d'autre à manger que des restes de pâtée pour chat, et qu'elle avait bien envie de rester avec l'inconnue. Peut être était-ce son air mélancolique qu'Heroine ne pouvait comprendre, ou peut être était-elle intéressée par ses secrets.



_________________


H E R O I N E
collapsing upon myself, the light burned out so very long ago - so long ago.It's plain to see ; so watch as I spiral down, collide and crash into the broken world.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine

La mort s'est perdue dans ta beauté ━ ft. Heroine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» l'etang de feu, la mort et le nouveau monde
» Quand une ballade se termine en horreur absolue
» Je suis perdue avec ce qu'il m'arrive......
» Conversion et grâce d'une bonne mort
» 40 jours après la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damnation :: Breithe :: Vielle Ville :: Cimetière-
Sauter vers: