RSS
RSS
0 3
0 4
0 4
26.08.18 // fermeture de la 2e version. on vous remercie d'avoir fait partie de l'aventure, et on vous souhaite que du bonheur ♥
28.05.18 // mise à jour : installation du design 3 et inscriptions pour le premier event "Fête des Fleurs"
02.05.18 // préparation de petites surprises !! ♥
03.04.18 // petit ménage : suppression des membres inactifs de la v1. n'hésitez pas à contacter le staff pour récupérer votre compte~
26.03.18 // deuxième ouverture du forum. bienvenue sur la v2 !
27.12.16 // première ouverture du forum.
00.00.00 // ...







votez toutes les deux heures
♥ listing des votes ♥

Partagez|

Nuallan Finnigan [TERMINÉ]

Nuallan Finnigan
Continuum
avatar
Messages : 8
: 108
Présentation : 1
Journal : ²
Nuallan Finnigan [TERMINÉ] Lun 9 Avr - 0:09

Nuallan Finnigan
- love has been overrated, from now obsession became real -

 
ft. Kamui - GinTama

  NOM ; Finnigan
  PRÉNOM ; Nuallan
  AGE ; 24 ans
  SEXE ; Masculin
  NATIONALITÉ ; Irlandaise
  SEXUALITÉ ; Bisexuel
Il préfère les femmes sur le plan relationnel et les hommes vis à vis de sa sexualité.
  SITUATION CONJUGALE ; Plus ou moins en couple ?
  OCCUPATION ; Etudiant en histoire celte et serveur à mi-temps.
  PARTICULARITÉ ; Il a une voix apaisante, et une oreille à l'écoute des autres. Sa gestuelle est tout sauf agressive.
 
INSIDE MY MIND

  Que vous en avez étiez témoin ou non, il n'est pas rare que l'aspect et le physique d'une personne vous en apprenne beaucoup sur celle-ci. Sur Nuallan, on remarquera d'abord chez lui ses longs cheveux aux nuances de feu qu'il tresse dès la sortie de son bain. Si vous vous demandez pourquoi ce garçon gâche des capillaires si soyeux en abusant de la même coiffure, ceux qui le connaissent vous répondrons que sa coiffure est exécutée à la perfection. Oui, vous pouvez en déduire que cet individu est perfectionniste, même si cela ne passe pas que par son habilité à tresser. De cette caractéristique en découle une autre, sa capacité à l'étude. Vous pourrez vite voir que celui-ci aime comprendre ce qu'il apprécie et il n'est pas étonnant que vous l’aperceviez un livre à la main. Et si celui-ci n'y est pas, il est sûrement caché dans l'étui à guitare dont vous lorgnez l'aspect imposant dépassant du dos de Nuallan.

Un livre à la main, le regard sur celui-ci. Vous présentez l'arrivée d'une péripétie et vous avez bien raison. Si ce n'est pas parce qu'il était en train d'imaginer fièrement l'aspect de chaque phrase du bouquin, vous vous demandez pour quelle raison le jeune homme se prend continuellement le poteau d'entrée de la faculté. Ne devrait-il pas le connaître à force ? Voilà ce que vous dîtes, mais la situation vous tord le ventre, alors vous n'exprimez rien. À quoi bon de toute façon, quand vous savez que rien ne perturbe la concentration immuable de l'individu. Il est dit que les hommes ne peuvent faire qu'une chose à la fois, et ceci est particulièrement vrai dans le cas de Nuallan. Pour le tirer d'un livre ou d'un rêve, il faudra vous y reprendre à quelques fois, hausser le ton avant de vous résoudre à le bousculer.

Malgré que vous l'ayez interrompu, Nuallan aura le sourire et sera prêt à vous écouter. Vous savez bien que c'est une oreille attentive même si son regard divague par instant tout simplement car celui-ci imagine ce que vous lui racontez. Vous pouvez sentir qu'il est attentif car il saura résumer toute vos paroles et vous conseiller. C'est pour ça que vous lui avez donner le surnom de "bon ami", celui qui écoute et donne des conseils et qui n'en reçoit pas. Sur ce point, vous, ou l'inconnu qui attend patiemment son heure pour demander avis, l'avez bien compris, l'irlandais ne vous demandera pas conseil et ne s’étalera pas en discours pour vous raconter sa vie.
Cependant, même s'il peut paraître froid ou chaleureux suivant les moments, vous savez qu'il sera toujours là pour vous, à faire le nécessaire, voir même à vous faire passer avant lui. Selon vous, il estime qu'un jour, s'il a besoin, vous ferez la même chose. Est-ce vrai ? De toute façon, qui oserait croire que Nuallan aura un jour des problèmes personnels ? Est-ce que le mot personnel existe pour quelqu'un qui ne vit que pour autrui ?

Il faut bien dire que personne, pas même vous, ne connaisse réellement le jeune Finnigan et ses envies, les tumultes de son esprit et l'apogée de son amour. L'amour, en vérité, est un sujet qu'il vous est difficile d'aborder instinctivement avec lui. A-t-il déjà eu des copines malgré le fait qu'il clame que l'alchimie entre hommes et femmes est sans pareil ? D'ailleurs, vous ne l'avez tout simplement jamais vu avec personne. Certaines mauvaises langues disent qu'il embrasse des garçons, ici et là, vous n'y croyez pas. Les rumeurs sont les paroles de gens jaloux et il faut bien être jaloux d'un garçon si gentil et studieux, c'est ce que vous vous dîtes tout du moins. Assis à ses côtés, vous l'entendez parfois dire que "cette fille est mignonne" ou que "celle-là ferait une épouse parfaite" mais jamais au grand jamais vous ne le verrez allez vers celles-ci, et même s'il arriverait que ce soit le cas, leurs relations déboucherait sur une amitié plutôt qu'une romance téméraire.
Parlons désormais des mauvaises langues, même si vous n'affirmez que ce n'est que des rumeurs, il va s'en dire que nous savons qu'il aime les garçons, mais d'une façon différente qu'un homme aime une femme. Nuallan apprécie les hommes et éprouve du désir pour eux, mais aucun sentiment, et ce, même si nous le voyons faire croire l'inverse. Après tout, qui voudrait faire l'amour à quelqu'un qui ne fait pas au minimum semblant d'aimer ? Ce ne serait que de la baise, sinon.
Que ce faux petit ami le trahisse, l'insulte ou le frappe, et nous pouvons vous assurez que le rouquin à la stature frêle et féminine fera demi-tour et ne lui parlera jamais plus.

Et ce, jusqu'à la prochaine fois où il croira aux bons sentiments de quelqu'un de mauvais. Quel naïf !

 
I CHOSE THIS PATH

   Vous fûtes témoin, Cher Parents, qu'il devint un bon fils. Et ce, bien que vous vous eûtes séparé lorsqu'il n'était qu'un bambin. Vous sûtes évidemment, qu'avant que celui-ci ne parte, il fut choyé et élevé par sa mère. Vous, sa mère, lui avez appris à s'occuper d'une maison, à faire à manger, et plus généralement à se débrouiller dans la vie puisque vous n'étiez que femme exigeante et sans volonté aucune de faire ce que vous demandiez. Trop occupé à se droguer pour oublier la vie de misère que vous aviez eu jeune. Qui entre vous et lui avez le plus souffert de la situation d'une vie insupportable, et ce même vingt années plus tard ? Vos câlins ne valaient rien face à vos remontrances et vos punitions. Le père était pire, il ne demandait rien et se contentait de "vivre", de se laisser porter par le courant de la vie sans vous pour lui dire quoi faire. C'était devenu un légume, incapable d'agir et de penser par lui-même. Nuallan se retrouvait entre ces deux choses qui lui avait donné la vie et vous l'avez menacé de mettre fin à vos jours s'il partait rejoindre son paternel. Il est donc resté avec vous afin de vous faciliter la vie et d'être votre sac de frappe émotionnel lorsque l'envie vous en prenait.
Pourrait-on dire que le jeune Irlandais a si bien tourné grâce à vous ? Pour la seule cause qu'il ne voulait pas devenir comme vous ?

Sa jeunesse ne fut pas des plus joyeuses, et pourtant, à l'extérieur de chez lui, vous pouviez vous vanter d'avoir un fils studieux, sans problèmes aucun, qui expérimentait le monde à sa manière malgré sa conviction que l'amour est un sentiment problématique. Nous pourrions dire que ceci est également de votre faute, vous, cœur d’artichaut. Qui vous consolait lorsque vous pleuriez à chaudes larmes sur votre canapé, fumant du cannabis qui exacerbait vos lacunes émotionnelles ? C'était lui, votre fils, évidemment, qui vous câlinait l'esprit pleins de misères et de remontrance pour l'individu qui vous avait abandonné, comme tout les autres, et qui vous avait fait dire que le suicide était peut-être une solution pour mettre fin à vos problèmes. Avez-vous seulement pensé à votre fils ? Dans ces instants-ci, vous n'étiez qu'une mère égoïste. Tout comme dans un de ses moments où vous disiez que vous n'aviez pas assez d'argent pour finir convenablement le mois. Pensez-vous que votre fils était à ce moment-là aveugle alors que vous reveniez de votre dealer ?

Heureusement pour Nuallan, il se trouve que vous étiez dans une plutôt bonne période alors qu'il était temps pour lui de déménager et d'aller à l'université dans une petite ville sur la côte. Était venu le moment de l'indépendance. Ce que nous pouvons dire sur le jeune homme, c'est qu'il n'était pas mal desservis sur le plan physique malgré sa fragilité évidente, qu'il était plutôt intelligent et débrouillard. Sur le plan émotionnel, il avait quelques fois aimé intensément des filles, et vécu de belles, courtes et intenses histoires comme les adolescents savent le faire, tout ceci avant l'âge des premières découvertes et avait par la suite couché avec quelques garçons sans rien de plus. Arrivé dans cette ville où personne le connaissait, nous avons pu voir qu'il s'intégra parfaitement à son cursus universitaire sur l'histoire celte, se faisant des amis loyaux avec qui il pouvait partager le repas, tout en gardant son intimité et en les empêchant de s'aventurer de façon trop intrusive chez son soi intérieur. Alors que vous l'appeliez, il ne décrochait pas et promettait de répondre si vous le faisiez moins souvent, c'est ainsi qu'il coupa petit à petit les ponts avec vous, sa mère. Vous saviez cependant, et vous en étiez profondément jalouse, qu'il allait de temps en temps en vacances chez son père afin de voir la famille à laquelle il était plus attaché qu'à vous tel que son grand-père qui l'avait élevé pendant quelques années (de onze à quatorze ans) alors que vous étiez partie faire votre petit chemin avec une femme horripilante n'ayant pas hésité à virer votre fils de chez elle. Malgré que vous en doutiez, Nuallan vous aimait plus que tout, et c'était plusieurs fois demandé ce qu'il adviendrait de lui si vous vous suicidiez, c'était sûrement pour ne plus revivre les mêmes interrogations qu'il avait pris son indépendance. Ce n'était pas seulement pour lui, mais aussi pour que vous vous reconstruisiez une identité.

Malgré la non-communication entre vous deux, vous pouviez entendre dire que votre fils avait trouvé un boulot de serveur dans un restaurant bas-de-gamme à côté de l'université afin de payer la rente de sa chambre d'étudiant toute aussi miteuse que son travail. Les bas-prix du restaurant permettaient aux jeunes fauchés d'y manger entre amis et vous y avez même été, jetant un coup d’œil par la vitre pour voir combien votre fils était appliqué. Vous vous disiez que c'était tant mieux, et qu'il devait être de même pour ses études.
À vrai dire, après sa jeunesse tumultueuse à vos côtés, il avait envie d'un moment de calme dans sa vie, et c'est ainsi que passa, année après année, des études d'une limpidité sans nom.

Dans ce long laps de temps que représentent sept années scolaires, nous avons vu nombres de garçons passer les portes de la chambre afin de repartir quelques heures plus tard. Puis au fil que la maturité se profilait, le roux décida de se mettre en couple avec un garçon afin de disposer d'un appartement plus grand pour les mêmes frais. Nous nous doutions bien qu'il ne l'aimait pas plus que ça, mais à force de faire semblant avec lui, c'était devenu un automatisme presque réel. Vous avez entendu que le garçon s'appelait Rafer et avait une prestance suffisante afin de repousser les malheureux qui oseraient toucher à votre fils, alors soit, qu'importe, vous êtes vous aussi bisexuelle alors qu'il fasse ce qui lui plaît, vous n'oseriez rien dire qui mette un terme à votre relation qui est des plus moindres, encore aujourd'hui. Au niveau des études, votre fils est en ce moment en train de préparer une thèse que l'on qualifierait d'importante pour son avenir, au grand malheur de son amant qui voit son temps passé avec lui réduit à le regarder devant l'ordinateur. Pour passer quelques moments avec son protégé, nous avons pourtant pu voir qu'il adoptait des stratégies diverses et variés, tel que l'apprentissage du krav maga afin qu'il puisse se défendre. Vous avez pensé que c'était une bonne chose, votre fils aussi, et c'est ainsi qu'il commença à prendre un peu plus de temps pour apprendre de son prochain et ne pas résumer leur relation qu'à une partie de jambes en l'air plaisante accompagné de câlins et de mots doux chiants. Saviez-vous que l'esprit de votre enfant était si perturbé ? Si ce n'était pas pour ressentir des sensations lorsque l'envie lui en prenait, serait-il en train de s'infliger cette affection morbide à sens unique alors qu'il n'aime que les femmes ? Si vous n'aviez pas connu autant d'amours ratés, aurait-il osé aimer réellement et passionnellement la dame qui l'attendait je ne sais où ?

Et un jour maussade, tout changea. Nous avons vu Rafer se faire emporter dans une bagarre au sein d'une ruelle un jour de pluie alors que votre cher Nuallan incapable se cachait suite à son ordre. Il se fit tabasser, le visage en sang dans la boue mélangé de la saleté des rues de la ville et de l'averse qui tombait. Vous n'en avez pas entendu parlé puisque vous n'étiez plus intéressé à la progéniture qui vous servait des années durant, mais c'est celui-ci même qui le tira de son cauchemar en lui tendant la main une fois les vilains partis. À ceci, le Rafer si attentionné changea peu de temps après. Sloan. Voici le nom qu'il clamait désormais, vous ne comprenez pas et votre fils non plus. Comme si une autre personne avait pris possession du corps de son petit-ami. Et ce n'est plus son petit-ami. Juste un amant épistolaire auquel Nuallan n'a plus besoin de dire de mots d'amour.

- "Tu me fous dans une merde pas possible à m'abandonner comme ça Rafer, Sloan ou quel que soit ton putain de nom !"

Et commença alors l'obsession alors que notre si précieux rouquin pensait ne jamais connaître l'addiction. Un sentiment plus fort encore que le désir et l'amour, qui peut rendre fou n'importe qui. Une addiction à ce mec alors que la peur même de le revoir vrille les entrailles de votre fils. Que lui est-il arrivé, qui est Sloan, que fait-il, où est-il, mais ceci n'était que les questionnements d'une personne classique. La maladie du môme aussi fou que sa mère pour aimer autant commença avec "Je ne vais pas pouvoir payer cet appartement tout seul". Oui, c'est vrai qu'il ne le pouvait pas, nous en étions témoins, il allait devoir retrouver une chambre de misère. "Et si jamais il revient", voici la question qui suivit et le commencement de la dégénérescence de notre patient.

Il va revenir, il va venir, il est à la porte, il est à côté de moi dans le lit, je n'ose pas me retourner, il est dans la rue, je n'ose pas sortir de chez moi, il va venir me chercher à l'université, il m'attend à la sortie du restaurant, et il pleure, il pleure, et se masturbe en pensant aux relations sexuelles passés avant de se rendre compte que son désir n'est pas dirigé vers un quelconque Rafer, mais vers Sloan. Il n'a pas envie de son amant d'avant, il veut celui qui le maltraite, le fait attendre, espérer et se questionner, il veut sa dose.

 
   PSEUDO ; Shilisphe
  AGE ; 18 ans
  DÉCOUVERTE ; partenariat en partenariat ~
  COMMENTAIRE ; Not really
  CODE ; Validé par Myl ~
  BLABLA ; pas de blabla, de l'action !


Dernière édition par Nuallan Finnigan le Lun 9 Avr - 14:58, édité 9 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Heroine Moris
Glitch suprême
avatar
Messages : 110
: 257
Re: Nuallan Finnigan [TERMINÉ] Lun 9 Avr - 0:58

Bienvenuuuue ♥️
Tiens tiens, Nuallan si tôt prédéfini, si tôt pris~ finis tranquillement ta fiche, bon courage !

_________________


H E R O I N E
collapsing upon myself, the light burned out so very long ago - so long ago.It's plain to see ; so watch as I spiral down, collide and crash into the broken world.
Voir le profil de l'utilisateur
Nuallan Finnigan
Continuum
avatar
Messages : 8
: 108
Présentation : 1
Journal : ²
Re: Nuallan Finnigan [TERMINÉ] Lun 9 Avr - 8:53

Yes, merci !
Ce fut le prédéfini le plus vite choisi de l'histoire du roleplay (j'en sais rien mais on va dire que oui) !
Je m'attaque à l'histoire et j'aurais finis. ~
Voir le profil de l'utilisateur
Nuallan Finnigan
Continuum
avatar
Messages : 8
: 108
Présentation : 1
Journal : ²
Re: Nuallan Finnigan [TERMINÉ] Lun 9 Avr - 14:57

Et je double post pour signaler que j'ai terminé ~
Voir le profil de l'utilisateur
Myl
Jackagirl
avatar
Messages : 105
: 270
Re: Nuallan Finnigan [TERMINÉ] Lun 9 Avr - 18:51

VALIDATION ROYALE

AAAALORS. J'aime beaucoup hehe, même si c'est un prédéfinis tu as vraiment bien écrit, autant l'histoire que le caractère, et puis j'aime beaucoup comment tu parles de la mère en " vous " dans l'histoire ~
Bref, je n'ai pas repéré de fautes je crois, et tout est très bien fait, donc je pense que ni Eri ni Sloan ne verra de problèmes à ce que je te valide !
Hâte de te voir rp hehe Little laugh

Bravooooo ! ♥️ Tu mérites actuellement tes cookies de bienvenue et ton baptême de paillettes.
Nous avons l'immense honneur de t'annoncer que ta superbe présentation a été validée par l'équipe, et que tu possèdes ainsi le droit de recenser ton avatar dans le bottin des avatars et ton pouvoir dans le bottin des pouvoirs pour enfin pouvoir jouer~ Tu peux également publier ta fiche de relation et demande de rp dans les relations.
Now go to play you little smurf ! Dance

_________________


Sign by Eri ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Nuallan Finnigan [TERMINÉ]

Nuallan Finnigan [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sandrine ! Terminé pour moi la chasse aux exuvies ! Fini ! !
» Semaine de 4 jours terminée pour 2013...
» déterminé, comme s'il voyait celui qui est invisible
» Occuper les élèves qui ont terminé leur contrôle
» Contractuelle fatiguée ... où vais-je trouver la motivation cette année?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damnation :: Personnage :: Registration :: Accepted entries-
Sauter vers: